Personnel de l'université

Antoine VANIER

Chercheur Post-Doctorant en biostatistique - Enseignant Vacataire

Coordonnées

Inserm UMR U1246 SPHERE "methodS in Patient centered outcomes and HEalth REsearch" Institut de Recherche en Santé 2 (IRS 2) Bureau 503 22, Boulevard Bénoni Goullin 44200 Nantes

Bureau
IRS 2 Bureau 503
Tél
02 53 00 91 31
Mail
Antoine.Vanier@univ-nantes.fr
Site internet
http://www.sphere-nantes.fr

Discipline(s) enseignée(s)

Biostatistique, Epidémiologie, Méthodologie de la Recherche clinique

Thèmes de recherche

Mon activité de recherche s’inscrit dans l’axe 1 du projet scientifique de l’équipe : « Mesure et interprétation de l’expérience et de la perception des patients ». Globalement, il s’agit d’une activité centrée sur des problématiques méthodologiques et biostatistiques liées à l’interprétation des données rapportées par les patients (Patient-Reported Outcomes), et plus particulièrement sur l’interprétation de la mesure de concepts subjectifs (douleur, fatigue, anxiété, dépression, qualité de vie…) obtenue via questionnaires validés et standardisés auto-administrés.

Plus spécifiquement, mes travaux sont liés à deux problématiques particulières de l’interprétation des données PRO : 1/ le problème de l’estimation de la différence minimale cliniquement pertinente (MCID) d’un instrument PRO, c’est-à-dire la plus petite variation de score que le patient considère comme cliniquement pertinente (la connaissance de cette valeur est donc une référence facilitant l’interprétation clinique de variations de score PRO) ; 2/ la définition, la modélisation et l’interprétation de ce que l’on nomme l’effet « response-shift », c’est-à-dire le fait que la représentation interne qu’à un sujet du concept que l’on cherche à mesurer change au cours du temps, ce qui à la fois complexifie la mesure du changement du concept, tout en étant un effet intéressant à détecter car il témoigne des mécanismes d’adaptation psychologique mis en place par les patients au décours d’une pathologie chronique.

Sur le plan expérimental, mes travaux abordent à la fois de nécessaires réflexions méthodologiques autour de ces concepts récents, mais aussi de l’évaluation de performances de modèles par simulation et calcul intensif, du développement biostatistique (propositions de modélisation), ainsi que du développement informatique (mise en place de solutions logicielles).